• Eric Baudier

Courrier intersyndical du 24 avril 2020


Monsieur le Directeur des Ressources Humaines,

Les Organisations Syndicales signataires de ce courrier, réunies en Intersyndicale, souhaitent vous faire part de leur indignation, leur colère par rapport aux méthodes utilisées, à l’absence de dialogue, pourtant depuis toujours prôné dans l’entreprise, et attendent des réponses à quelques questions.

Tout d’abord, l’Intersyndicale s’étonne que les Ordres du Jour des réunions des CSEE émanent directement de la Direction (hormis les consultations obligatoires) ; de même, nous nous insurgeons contre le fait que les compte-rendus sont déjà faits par la DRH, et transmis aux Directeurs d’établissement avec des consignes strictes sur le déroulement des réunions !

Dans les CSEE où les organisations syndicales représentatives siègent, il a été demandé, pour la partie économique, qu’il soit mis à l’ordre du jour les deux points suivants : les chiffres du mois de mars (activité et résultats), et le coût réel par catégorie (employés, agents de maîtrise, cadres) des compléments de salaires sur la partie « chômage partiel » (il sera demandé également sur le mois d’Avril).

Cette mainmise de la Direction sur les CSEE, et cette opacité quant aux chiffres (résultats) mettent gravement en péril leur fonctionnement ainsi que leur indépendance, et a pour conséquence d’augmenter l’anxiété des salariés sur leur avenir dans notre entreprise.

Au niveau National, l’Intersyndicale demande à ce que nous ayons une lisibilité claire des résultats de Mars 2020, avec des ratios de frais de personnel tenant compte des prises en charge des indemnités de chômage partiel, des allègements de charges, des annulations de provisions de RVI ; avec des ratios de frais généraux tenant compte des exonérations de baux, et des allègements de charges collectives sur certains établissements. Les chiffres de Cash et RBE, qui nous ont été communiqués « à la sauvette », à l’occasion d’un échange téléphonique, ne nous conviennent pas car éloignés de la réalité... Nous réitérons notre demande, à savoir le coût exact par catégorie de personnel (employés, agents de maîtrise, cadres), des compléments de salaire sur Mars 2020 sur la partie « chômage partiel », en scindant l’exploitation et le siège social.

La période d’Avril prévoit une présentation des chiffres à la Commission Economique. Le CSEC n’étant pas encore en fonctionnement, c’est donc la commission existante dans le précédent mandat du CCE (prorogé de fait), qui doit avoir ces informations. Compte-tenu de la période de confinement à laquelle nous sommes tous confrontés, nous demandons à ce que chaque membre de cette commission puisse recevoir par mail l’exposé de ces résultats économiques 2019.

A défaut de présentation des Orientations Stratégiques, l’Intersyndicale demande à la Direction de nous donner sa feuille de route jusqu’à la fin de l’année 2020, avec les étapes importantes, qui sera détaillée de façon plus précise et enrichie (en timing), dès que le contour précis du déconfinement sera exposé par les autorités compétentes. Nous voudrions nous assurer que les actions en cours (ouvertures partielles de certains restaurants en Take-Away, et développement de la restauration en « out ») s’inscrivent bien dans la stratégie de ce plan ; dans le but de rassurer les salariés sur l’avenir de notre enseigne, et de leurs emplois !

Vous avez décidé d’ouvrir des restaurants en test avant même que nous ayons pu faire la moindre remarque sur le protocole sanitaire et vous prévoyez déjà une liste d'autres restaurants pour la semaine suivante !!

Nous n'avons même pas évoqué les conditions de travail et tout ce qui s'en suit ; ces restaurants vont ouvrir leur vente à emporter, et cela risque de provoquer des tensions, des conflits, des recours.  Ne devenons pas « l'Amazon » de la restauration...

On aurait pu prendre le temps d’une réflexion à laquelle nous n’avons même pas été associés pendant les semaines de confinement ??!! D’après vos dires, le Médecin du Travail a déjà validé (qui ? où ? comment ? quelles observations ?)

Pourquoi tant de précipitation maintenant, et cette absence de collaboration ?

Les échanges téléphoniques avec les OS n’ont pour objectif que de donner des informations sur des décisions prises sans aucune concertation !

Nous ne réussirons pas notre retour sur le marché de cette façon. Transparence et confiance devront être les maîtres mots si nous voulons survivre.

La seule recette : Un Vrai Dialogue Social !

Enfin, une fois que le déconfinement sera effectif et que la circulation sera rétablie, merci de nous transmettre un calendrier jusqu’à la fin de l’année pour les prochaines réunions et consultations (CSEC, NAO, QVT, Prévoyance, Télétravail, Egalité Pro, etc...)

Cordialement,

L’Intersyndicale Flunch

Pour la CFDT             Mr Dubois

Pour la CFE-CGC      Mr Delahaye

Pour la CFTC             Mme Bombardier

Pour la CGT               Mme Bienvenu

  • White Facebook Icon