top of page
  • Photo du rédacteurSection Flunch CFDT

Compte rendu du CSEC extraordinaire du 13 septembre 2023

Dernière mise à jour : 4 oct.


Membres CFDT présents :


DESLANQUE Anne-Cathy (Titulaire)

DUBOIS Grégory (Titulaire)


BAUDIER Éric (Représentant syndical)


Nombre de votants : 7 (pour les 2 réunions)


Ce CSEC a été divisé en deux réunions l’une à 9 h 00 et l’autre à 12 h 00.


CSEC EXTRAORDINAIRE 9 h 00


1. Composition du CSEC pour la séance :


Point sur les présents et les absents.


2. Réponses aux questions soulevées par les membres du CSEC le 13 juillet 2023 dans le cadre des articles L.2312-63 et suivants du Code du travail :


Intervention de la direction générale avant lecture et débat relatif aux questions posées par les élus du CSEC à l’entreprise.


En raison du caractère confidentiel de certaines données nous ne communiquerons pas ces dernières. Toutes les informations ci-dessous remplacées par la mention « CONFIDENTIEL » l’ont été par nous…


Question : :


Quel est le niveau actuel de la trésorerie du Groupe Agapes ? Nous présenter l’évolution mensuelle détaillée (détail des flux) de la trésorerie du Groupe de janvier 2023 à la date actuelle, ainsi que les projections de la trésorerie du Groupe jusqu’à 2027, soit jusqu’à la fin de remboursement des PGE (6 août 2027).


Réponse :


Comme vous le savez, la gestion de la trésorerie s’opère au niveau d’Agapes. Nous ne disposons pas de l’information détaillée relative à la situation de trésorerie, ni a fortiori les projections de trésorerie jusque 2027.


Question :


Quel est le niveau actuel de la trésorerie de Flunch SAS ? Nous présenter l’évolution mensuelle de la trésorerie détaillée (détail des flux) de Flunch SAS de janvier 2023 à la date actuelle, ainsi que les projections de la trésorerie de l’enseigne jusqu’à 2027.


Réponse :


Le niveau de trésorerie est de « CONFIDENTIEL » à fin août. À fin décembre 2023, la prévision de trésorerie est de « CONFIDENTIEL ». Ce montant est naturellement évolutif en fonction notamment de l’évolution de notre chiffre d’affaires et de celle de nos achats d’ici la fin de l’année.


Question :


Quel est le diagnostic des actionnaires de Flunch SAS sur la situation financière actuelle de l’entreprise ? Quelles sont les mesures envisagées pour redresser l’entreprise ? Nous présenter le nouveau « business plan » de Flunch SAS (qui était en cours d’écriture au cours de l’Expertise de Diagoris) et les comptes prévisionnels à court terme (les reforecasts 2023 et 2024).


Réponse :


La Direction poursuit son plan de rénovation et la mise en œuvre du nouveau concept Flunch confortée par les résultats des 6 premiers restaurants rénovés.

Le business plan 2024-2027 est en cours d’écriture pour début décembre au mieux.

Le reforecast 2023 prévoit un atterrissage en fin d’année à hauteur de « CONFIDENTIEL » de CA HT Cie et un EBITDA de l’ordre de « CONFIDENTIEL ».


Question :


Quel est le diagnostic des actionnaires d’Agapes SA sur la situation financière actuelle de l’enseigne Flunch SAS ?


Réponse :


Nous ne pouvons répondre à cette question, n’étant pas en situation de connaître le diagnostic des actionnaires de la situation financière de l’entreprise FLUNCH.


Question :


Quelle est l’évolution mensuelle du Chiffre d’Affaires et de l’EBITDA de Flunch SAS de janvier 2023 à la date actuelle, avec le détail du calcul mois par mois ?


Réponse :


Le CA à fin août 2023 a progressé de près de « CONFIDENTIEL » sur les 8 premiers mois de l’année.


L’EBITDA progresse de « CONFIDENTIEL » et ce même s’il reste négatif, ce qui démontre une amélioration de nos performances dans un contexte économique qui reste dégradé.


Question :


État de la fréquentation du parc depuis fin avril 2023 et évolutions par rapport à la même période de 2022 et de 2019 (pré-Covid) ?


Réponse :

Évolution de la fréquentation du parc « CONFIDENTIEL »


Question :


Comment s’est déroulé l’été (juin, juillet et août) sur le plan opérationnel ? Des restaurants souffrent-ils particulièrement ? Lesquels, et pour quelles raisons ?


Réponse :


Dans la lignée des mois précédents, notre activité est toujours globalement en retrait comme c’est le cas pour l’ensemble de la restauration, avec de grandes différences entre restaurants : ⅔ des restaurants sont bénéficiaires en juillet et ¾ en août, des taux de reprise clients variant entre 50 % et 113 % des clients 2019 en août (52 %-118 % en juillet). Les restaurants transformés ont un delta d’activité de +15 points de clients en moyenne.


Question :


Quelle est l’évolution mensuelle du taux de démarque depuis janvier 2023 et détail du mode de calcul ? Pourrait-on obtenir les conclusions des travaux du groupe de travail « Démarque » ? Ainsi que les plans d’action qui devraient en découler ?


L’évolution mensuelle du taux de démarque depuis janvier 2023 est le suivant « CONFIDENTIEL »

La démarque se compose de 3 éléments, pesant chacun environ le tiers de la démarque totale :

- Démarque connue : jetés de fin service identifiés.

- Démarque inconnue : écarts coûts buffet.

- Écart de marge, correspondant aux écarts entre comptabilité et gestion : anomalies sur les feuilles de fabrication et/ou sur les chiffrages de réception et/ou sur les inventaires.


L’augmentation des annulés de tickets (+25 % vs 2022) peut aussi contribuer à l’augmentation de la démarque.


Il est constaté d’importants écarts entre restaurants : environ ⅙ des restaurants respectent leur budget.


Les inventaires partiels déjà mis en place n'ont pas permis une amélioration significative de la démarque dans les restaurants ciblés, ni au global.


Un plan d’action a été lancé cet été :


- Liste des 20 restaurants prioritaires.

- Formation démarque spécifique pour les DR concernés.

- Mise en place d'inventaires hebdomadaires complets.

- Mise en place d'inventaires partiels sur les produits les plus contributeurs sur une durée d'un mois complet.

- Mise en place d'inventaires partiels croisés (fait en présence du DOR ou par un directeur ou adjoint d'un restaurant voisin) afin de garantir l'exactitude de l'inventaire.

- Analyse quotidienne des écarts entre feuilles de fabrication et suivi de stock journalier.

- Animation des écarts constatés par les DOR avec soutien du contrôle de gestion.

- Étude avec l'IT des états de cadrage à mettre en place avec des alertes sur les incohérences voire des blocages techniques (par ex., on ne peut pas indiquer un article en fabrication si pas de stock).

- Audit du respect des procédures sur les nuls typés ou non en caisse (tickets justificatifs, signature du responsable de service et de l'employé(e) de caisse).

- Blocage du moyen de paiement nul non typé en caisse pour les restaurants en alerte.


Question :


À date, quel est l’état des négociations avec les banques quant à l'aménagement des conditions relatives au remboursement des financements moyen terme d’AGAPES SA (50 M€, dont 40 M€ à échéance fin 2023 et 10 M€ à fin 2024) et au prêt garanti par l'État (90 M€) souscrit fin 2021 ?

Les élus demandent que leur soient communiquées les copies des échanges avec les partenaires bancaires.


Réponse :


Les négociations engagées avec les banques se poursuivent et sont confidentielles.


Question :


À date, quels actifs fonciers ont été cédés et pour quels montants ? Les élus demandent que leur soient communiquées les copies des compromis de vente.


Réponse :


L’entreprise n’a pas communiqué les copies des compromis de vente.


Question :


Pour les actifs fonciers a priori déjà cédés : la valeur comptable, l’identité de l’acquéreur et le rapport de valorisation associé (déterminant le prix de cession), les plus ou moins-values réalisées.


Réponse :


Fonciflu a réalisé deux cessions à date :


- Février : cession du restaurant de Villeneuve V2 exploité sous enseigne Flunch (Acquéreur Ceetrus).

- Juillet : cession de 3 cellules commerciales (exploitées sous enseigne Burger King, KFC et Marie Blachère) à la Ville du Bois pour (Acquéreur Atland).


Question :


Au-delà des actifs fonciers déjà a priori cédés, quel est l’état des possibilités de cessions immobilières ? Quelle est la valeur actuelle des actifs immobiliers cessibles détenus par FLUNCH SAS et/ou par AGAPES SA ? Quel est le montant total des marques d’intérêt reçues ?


Sur les marques d’intérêt reçues, les élus demandent que leur soient communiquées les copies de ces marques d’intérêt.


Réponse :


L’entreprise n’a pas communiqué les copies des marques d’intérêt.


Question :


Pour chaque actif immobilier cessible et ayant fait l’objet d’une marque d’intérêt valeur comptable, rapport de valorisation associé (déterminant le prix de cession), plus ou moins-value potentielle, identité de l’acquéreur potentiel.


Réponse :


Chaque marque pilote ses cessions de façon autonome. Pour l’enseigne Flunch, à date, des marques d’intérêts existent pour les actifs suivants :

- Atelier traiteur Lille propriété de Fonciflu (potentielle cession sept 2023).

- Franconville propriété de Fonciflu (potentielle cession sept-oct 2023).

- Troyes (Flunch Café) propriété de Flunch SAS (potentielle cession nov-déc 2023).

- Reims Cernay propriété de Fonciflu (potentielle cession nov-déc 2023).

- Cholet propriété de Fonciflu (potentielle cession nov-déc 2023).

- Quimper propriété de Fonciflu (potentielle cession nov-déc 2023).

- Rouen Barentin propriété de Flunch SAS (potentielle cession déc 2023).

- Cormontreuil propriété de Fonciflu (potentielle cession déc 2023).

- Paris Caulaincourt propriété de Fonciflu (potentielle cession déc 2023).

- Liévin propriété de Flunch SAS (potentielle cession déc 2023).

- Lens propriété de Flunch SAS (potentielle cession déc 2023).

- Chambéry Chambord propriété de Flunch SAS (potentielle cession déc 2023).

- Nancy Saint-Sebastien propriété de Flunch SAS (potentielle cession janv 2024).

Sur ce point nous ne communiquons dans ce compte rendu pas les données financières suivantes : Prix de vente potentiel et plus-value comptable.

Il nous reste un total de 11 actifs immobiliers dont 2 chez Flunch SAS et 7 faisant l’objet d’une exploitation sous enseigne Flunch. Leur valorisation totale est estimée à « CONFIDENTIEL » Plusieurs de ces actifs sont inexploités Saint-André Les Vergers, Le Havre, Grand Cap, Saint-Germain du Puy, Cognac.

Nous ne souhaitons pas communiquer la copie de ces marques d’intérêt qui sont couvertes par des engagements de confidentialité et qui ne sont pas communicable, ces simples marques d’intérêt ne pouvant être considérées comme des offres d’achat, ni même des promesses qui engageraient leur auteur.


Question :


Qu’est-ce qui garantit les élus que l’exploitation sous l’enseigne Flunch perdurera après les cessions des actifs fonciers ?


Réponse :


Il n’y a pas de cession des fonds de commerce. Flunch SAS renouvelle son bail avec l’acquéreur des murs, avec un engagement minimum ferme de 6 ans.


Question :


Quel intérêt pour un éventuel investisseur d’acquérir « les murs » si non-possibilité d’en changer la destination du fonds de commerce ?


Réponse :

Les acquéreurs sont des investisseurs (SCPI notamment) qui viennent d’abord chercher un rendement, avec une garantie sur les loyers (engagement minimum de 6 ans), et aussi des emplacements de qualité (entrée de centres commerciaux, solo, centre-ville à Paris).


Question :


État des investissements à date :

Des projets de transformation de restaurant prévus en 2023 ont-ils déjà été reportés ? Si oui, lesquels ? Pour quelle date de reprise ?


Réponse :


10 restaurants seront transformés en 2023 pour le budget initialement prévu pour 25 restaurants. 15 transformations initialement prévues en 2023 ont été reportées.

Le planning 2024 est en cours de finalisation, il vous sera communiqué lors de la prochaine réunion ordinaire du CSEC.


Question :


Des projets de transformation de restaurant prévus pour 2023 ont-ils été abandonnés ? Si oui, lesquels ?


Réponse :


Il n’y a eu aucun abandon de projet mais des simples reports tenant notamment au coût de chaque transformation supérieure à nos prévisions initiales en raison notamment de l’augmentation du coût des matières et des prestataires.


Question :


Pourrait-on obtenir le calendrier réactualisé des transformations 2023 et 2024 ?


Réponse :

10 transformations en 2023 :

- Roncq.

- Antibes.

- Toulouse labège.

- Rennes.

- Saint-Nazaire Trignac.

- Rouen Barentin.

- V2 Villeneuve d’Ascq.

- Bordeaux Le Lac.

- Perpignan.

- Lyon Saint Priest.


Comme précisé ci-dessus, la liste 2024 est en cours de finalisation et vous sera on communiquée au prochain CSEC.


Question :


Quel est l’impact en termes économiques et financiers des fermetures des restaurants pour travaux, sur une durée deux fois plus importante qu’auparavant ?


Réponse :


Il n’est pas possible de déterminer une moyenne car cela est trop variable d’un restaurant à un autre. Cela représente 6 à 7 semaines en moyenne de CA.


Question :


L’enseigne compte-t-elle céder, à nouveau, des fonds de commerce ? Si oui, lesquels ?


Réponse :


Une réflexion est en cours sur ce sujet mais à date aucun projet finalisé ni a fortiori de décision n’est arrêté.


Question :


L’enseigne compte-t-elle fermer, à nouveau, des restaurants ? Si oui, lesquels ?


Réponse :


À ce jour, aucun projet de fermeture de restaurants sur Flunch SAS n’est décidé.


Question :


Quel est, à date, l’état du passif « gelé » ?


Réponse :


À date, le passif gelé est de « CONFIDENTIEL » dont le remboursement à 100 % est échelonné sur 8 annuités progressives (remboursement annuel en novembre).


Question :


Un nouvel apport en fonds propres des actionnaires de FLUNCH SAS est-il prévu en 2023 ou en 2024 ?


Réponse :


Nous n’avons pas d’informations en ce sens. Des négociations sont en cours.


Question :


Quels sont les moyens financiers des actionnaires de FLUNCH SAS (trésorerie, fonds propres) ?


Réponse :


Nous ne disposons pas de ces informations.


Question :


Quels sont les moyens financiers des actionnaires d’AGAPES SA (trésorerie, fonds propres) ?


Les élus demandent que tous les documents relatifs aux actionnaires de SURESTAG SAS (les SCA ACANTHE, VALOREST et CIMOFAT) leur soient communiqués pour les 3 derniers exercices :


- Rapport général et spécial des commissaires aux comptes.

- Rapport de gestion.

- Liasse fiscale complète (avec les annexes).

- Balances générales.


La Société Flunch SAS appartient au groupe Agapes restaurant comprenant les sociétés SURESTAG, RESTAG, AGAPES SA et ses filiales.

Il n’y a donc pas lieu pour la société Flunch SAS de transmettre les documents sollicités se rapportant à des entités juridiques extérieures.


Question :


Y a-t-il, à date, un risque de cessation de paiements de l’entreprise Flunch SAS ? Les actionnaires de Flunch SAS comptent-ils demander le placement de l’entreprise en redressement judiciaire ?


Réponse :


À date, il n’y a pas de risque de cessation de paiements.

Le redressement judiciaire n’intervient qu’en situation de cessation de paiements. Ce n’est donc pas d’actualité.


Question :


Agapes SA souhaitent-elle conserver l’entreprise ? La cession de l’entreprise est-elle Aujourd’hui un scénario envisagé par les actionnaires ?


Réponse :


La Direction n’a aucune information qui l’amènerait à penser qu’Agapes SA ne souhaite pas conserver l’entreprise.


Question: :


Dans cette situation financièrement difficile, comment comptez-vous continuer à mobiliser les équipes pour les faire adhérer au projet ?


Réponse :


Nous avons lancé un projet humain en 2023 en signant 7 accords dont 2 accords de GEPP et de QVT signés à l’unanimité des organisations syndicales. Ce projet poursuit son déploiement sur 2024 avec la mise en place de l’annualisation, la poursuite des montées en compétences des équipes d’exploitation vers plus de polyvalence. Nous poursuivrons aussi la rénovation des politiques de rémunération avec la négociation d’un accord d’intéressement 2024-2026 et les NAO 2024 à venir, le déploiement de rémunérations variables liées aux résultats.

Nous travaillons en parallèle sur l’amélioration de la communication interne autour du projet de transformation.


3. Consultation sur la désignation d’un expert-comptable en vue d’assister le CSEC dans le cadre de des articles L.2312-63 et suivants du Code du travail :


Cette consultation a été reportée le CSEC a exprimé par une résolution les raisons de cette décision.


Le fait de recourir à une résolution a fait l’objet d’une consultation.


Résultat de la consultation :


Favorable - > 7 - Défavorable - > 0 - Abstention – > 0.


RÉSOLUTION CSEC EXTRAORDINAIRE FLUNCH DU 13 septembre 2023


« Le CSEC réuni le 13 septembre 2023, après avoir attentivement écouté les réponses aux questions posées dans le cadre d'une alerte économique le 13 juillet 2023, constate que les explications de la Direction, ainsi que l’absence de réponses à certaines questions, confirment le caractère préoccupant de la situation économique et financière de FLUNCH SAS et décide en conséquence de maintenir la procédure d'alerte économique et sociale prévue aux articles L 2312-63 et suivants du Code du travail.


En revanche, tenant à la loyauté des échanges, et pour preuve de sa bonne foi, le CSEC accepte d’accorder à la Direction un délai supplémentaire, en vue de lui apporter des réponses précises et complètes à l’ensemble de ses questions, et exige la tenue d’une réunion extraordinaire du CSEC le 19 octobre prochain au cours de laquelle ces réponses devront lui être présentées. Il demande une nouvelle fois que ces réponses lui soient transmises par écrit, et ce, 8 jours avant la tenue de la réunion extraordinaire ».


4. Consultation sur le choix du cabinet d’expert-comptable en vue d’assister le CSEC dans le cadre des articles L.2312-63 et suivants du Code du travail :


La consultation sur la désignation d’un cabinet comptable en vue d’assister le CSEC dans le cadre de des articles L.2312-63 et suivants du Code du travail ayant été reportée il en va de même pour cette consultation


CSEC EXTRAORDINAIRE 12 h 00


1. Composition du CSEC pour la séance :


Point sur les présents et les absents.


2. Information Consultation sur le projet de transformation des restaurants au 2e semestre 2023 de :


- Villeneuve d’Ascq (V2).

- Bordeaux Le Lac.

- Perpignan.

- Lyon St Priest.


Les échanges entre la direction et le CSEC à ce sujet ont surtout concerné le site de Lyon Saint-Priest qui finalement a obtenu les autorisations administratives et qui sera en travaux du 18 septembre 2023 au 7 décembre 2023 (au plus tard).


Il a été également évoqué le léger report des travaux mais le maintien de la transformation du restaurant de Bordeaux Le Lac en raison d’un problème d’approvisionnement de matériaux.


Résultat de la consultation :


Favorable - > 7 - Défavorable - > 0 - Abstention – > 0.


Le CSEC a émis un avis favorable.



Prochain CSEC prévu le 19 octobre 2023.

349 vues0 commentaire
bottom of page