• Section Flunch CFDT

Compte rendu du CSEC du 26 mai 2021


Membres CFDT présents :


DESLANQUE Anne-Cathy (Titulaire)

UNGER Thierry (Titulaire)

DUBOIS Grégory (Suppléant)


STROHL Claude (Représentant syndical CFDT)


1. Composition du CSEC pour la séance :


Point sur les présents et les absents.


2. Information consultation sur les modalités de la réouverture des restaurants :


Présentation aux élus des modalités des modalités relatives à la réouverture des restaurants.


Parcours de reprise, principaux thèmes abordés :


- Objectifs.

- Rétroplanning avant ouverture.

- Réunion de reprise.

- Protocole sanitaire et brief commercial.

- Remise en état et mise en place.

- Dispositif notoriété : TF1 replay, Radio Spotify, événement influenceurs, communication en restaurant (juin) — Sponsoring Télévision, radio autoroute (juillet et août).

- Dispositif trafic restaurant, traiteur et delivery : Campagne Tickets restos, campagne activation client, campagne réseaux sociaux, Uber Eats.

- Nouvelle communication produits en restaurant.

- Offre produits restaurant : Salad bar, entrées, poissons et plancha, légumes, desserts XXL, glacier, boissons, traiteur, Flunch café, enfants…

- Gestion des approvisionnements.

- Procédures et recommandation QSE (Qualité, sécurité, environnement).

- Formations du personnel pour la reprise.

- Prévisions d’activité.

- L’organisation du travail.


La réouverture des restaurants (salle + terrasse) est prévue le mercredi 9 juin 2021.


En ce qui concerne les 57 restaurants concernés par le PSE, la question est en cours d’examen.


Le problème est surtout économique, car payer les salariés pour rester chez eux…


Selon la direction le problème est aussi législatif, car on ne peut fermer un établissement avant homologation du PSE par la DREETS (Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités).


Dans ces conditions ces restaurants devront rouvrir, mais plus tard (14 juin au mieux) avec une gamme réduite et des ouvertures séquencées (pas les soirs ni les dimanches pour certains).


Les élus se sont montrés très inquiets quant à la réouverture ces restaurants notamment en raison des forts risques de RPS pour les salariés.


Suite à cette présentation de nombreux échanges et débats ont eu lieu entre la direction et les élus.


Des interrogations et des doutes subsistent quant au bon déroulement de cette réouverture notamment en ce qui concerne :


- Ce que l’entreprise entend mettre en place au niveau de la productivité.

- L’organisation du travail, les trames horaires, les plages d’ouverture-fermeture.

- L’état technique des restaurants.

- La prise en compte de l’état psychologique des salariés après cette longue cessation d’activité.

- Les problèmes d’organisation générale et particulièrement les approvisionnements.


La direction comptait organiser la consultation ce jour, mais les élus ont repoussé celle-ci à la réunion du 2 juin prochain afin de produire à la direction un avis motivé.


3. Compte rendu de la réunion CSSCT du 10 mai 2021 :


Le CSSCT (Commission de santé, sécurité et conditions de travail) s’est réuni le 10 mai 2021 en présence de Madame Bénédicte Verdier inspectrice du travail. En voici le détail :


- Présentation des dispositifs mis en place pour la réouverture des restaurants en vente à emporter.

- Protocole sanitaire.

- Installation d’un plexiglas supplémentaire devant les take-away pour permettre aux salariés de ne plus porter de visières.

- Nettoyage des hauteurs (plafonds, luminaires, tuyauteries, hottes…) par une entreprise de nettoyage.

- Process légumes chauds et crudités (libre-service, rotation des couverts, désinfection).

- Accompagnement du personnel pour la réouverture des restaurants. Mise en place d’une journée « retrouvailles » sous forme de goûter-promenade. Une formation intégration sera également prévue.

- Fermeture des restaurants non rentables le soir.

- Audit technique de tous les sites. Les 57 restaurants concernés par un projet de fermeture sont compris dans cette démarche et bénéficieront s’il y a lieu des travaux nécessaires à leur réouverture même si elle est temporaire.

- Point sur les stocks de gel et de masques.

- Briefs et débriefe de services après les premiers services afin d’alimenter les réunions de secteur.

- Programmation de réunions de secteurs tous les 15 jours suivant l’ouverture pour « caler » les trames horaires, et l’organisation en fonction des flux.

- En cas de problème de sécurité possibilité d’avoir recours à un agent de sécurité.

- Formations sur la gestion des incivilités (module existant).


Le CSSCT a alerté l’entreprise sur la faiblesse de certaines prises de poste.


Il a été répondu que les trames horaires des restaurants étaient conçues de manières cohérentes et tenaient compte de toutes les spécificités.


Néanmoins pour le CSSCT le ressenti des salariés est bien différent en ce qui concerne les trames.


La direction a confirmé la tenue d’entretiens individuels pour tous les salariés. Ces derniers auront lieu durant la période de réappropriation et avant l’ouverture des restaurants par les directeurs ou leurs adjoints.


De plus afin de prévenir les RPS (risques psychosociaux) il a été recommandé par le CSSCT si doutes à ce sujet sur un salarié qui serait susceptible d’en être affecté, d’effectuer une visite médicale à la médecine du travail.


L’entreprise souhaite relancer les EFR et espère en voir au moins deux opérationnels pour le mois de juillet.


La direction a accepté d’organiser une réunion du CSCCT un mois suivant la réouverture des restaurants afin de faire le point.


Madame l’inspectrice du travail a indiqué à la direction qu’il serait intéressant de pratiquer dans un sens inverse, à savoir faire un point dans les restaurants et présenter un bilan au CSSCT (exemple : nombre de sites avec ou sans plexiglas, les points techniques restant à réaliser, difficultés rencontrées…).


Elle a également demandé comment les charges de travail seront réparties entre les salariés au siège pour la réouverture.


4. Point sur la prévention des risques psychosociaux à l’occasion de la réouverture des restaurants et plus particulièrement dans les 57 restaurants en projet de fermeture :


La prise en compte des RPS liés à la réouverture n’est pas mise en avant dans le document présenté.


Le temps consacré à la remise en condition du personnel semble trop réduit. Tout cela sera à suivre dans les semaines suivant la réouverture.


Les élus demandent à être avertis de chaque date d’ouverture des restaurants faisant partie du PSE.


Le CSSCT sera très vigilant sur ce dossier.





Prochain CSEC prévu le 2 juin 2021.

158 vues0 commentaire