• Section Flunch CFDT

CSEC du 29 et 30 septembre 2020


Membres CFDT présents :

DESLANQUE Anne-Cathy (Titulaire)

STADELMANN (Titulaire)

DUBOIS Grégory (Suppléant)

UNGER Thierry (Suppléant)

STROHL Claude (Représentant syndical CFDT)

Pour cette réunion DUBOIS Grégory et UNGER Thierry, suppléants peuvent siéger en remplacement de titulaires absents.

Nombre de votants : 20

Mardi 29 septembre 2020 :

1. Composition du CSEC pour la séance :

Point sur les présents et les absents.

2. Approbation des procès-verbaux des réunions des 30 juin et 9 juillet 2020 :

Approbation du procès-verbal du 30 juin et report de l’approbation de celui du 9 juillet.

3. Point activité et résultats fin août 2020 :

- Au 06/20 – 40 % de l’activité.

- Au 08/20 – 25 % de l’activité.

- Au 09/20 environ – 31 % de l’activité.

L’entreprise estime sur l’année une baisse de 49 % du Chiffre d’affaires

4. Point activité partielle et ouvertures des restaurants :

Le recours à l’activité partielle pour l’ensemble des restaurants de l’enseigne représentait 19 % des heures pour les mois de juillet et d’août.

5. Présentation du rapport d’expertise portant sur la situation économique et financière de l’entreprise (compte clos au 31 décembre 2019) :

Présentation du rapport par le cabinet SECAFI.

- Comptes sociaux 2017 – 2019

- Perspectives

Flunch subit depuis quelques années, une érosion forte de sa fréquentation et affiche des performances économiques en recul constant.

Si la situation n’apparaît pas « catastrophique » jusqu’à fin 2019 (l’entreprise reste profitable), il apparaît néanmoins nécessaire de mettre en œuvre des moyens afin de retrouver le chemin de la croissance et assurer la pérennité du parc de restaurant et des emplois.

Le marché de la restauration a connu plutôt une bonne année 2019, en particulier pour la restauration rapide, qui affiche une croissance des dépenses de + 4,5 %. Par contre, les restaurants thématiques et les cafétérias sont en recul.

Alors que le budget prévoyait une stabilisation de la fréquentation en 2019, celle-ci continue de baisser. La direction essaie de compenser cette perte de revenus par une augmentation du panier moyen, mais n’y parvient que très partiellement.

À surface comparable, la détérioration du résultat s’explique pour moitié par la perte de marge, et pour moitié par la hausse relative des frais fixes.

De plus, la réduction du nombre de restaurants se traduit par une baisse du chiffre d’affaires et de la valeur ajoutée dégradant le résultat économique de l’entreprise.

L’exercice 2020 sera profondément marqué par les impacts de la crise Covid, et peut apparaître comme un accélérateur de tendances (voire de difficultés). La baisse du chiffre d’affaires atteindrait plus de 40 % en 2020, dans les prévisions intégrant les impacts Covid (forecast 2020). Face à cela, Flunch se doit de proposer un modèle économique robuste et adapté (au marché, mais aussi à la typologie de ses restaurants).

Selon une enquête qualimétrie de 2019, Flunch arrive en 5e position des chaînes de restauration, en termes de fréquentation, 21 % des personnes interrogées indiquant avoir fréquenté un de ses restaurants au cours des 6 derniers mois. L’enseigne demeure donc un des acteurs les plus importants de ce secteur.

Flunch a longtemps représenté un modèle de réussite dans la restauration hors foyer.

Depuis quelques années et face à une concurrence toujours plus forte et dynamique, le modèle Flunch est mis à mal : des baisses de fréquentation importantes, des fermetures de restaurants, des centres commerciaux moins dynamiques voire en difficultés (particulièrement pour des enseignes comme Auchan ou Carrefour, qui représentent respectivement environ 50 % et 25 % des emplacements de restaurants Flunch) et de fait, une dégradation progressive des performances économiques de Flunch SAS.

Cette dégradation doit néanmoins être relativisée : l’entreprise (jusqu’à fin 2019) reste profitable et dégage une trésorerie positive.

Au sein d’Agapes, Flunch demeure jusqu’à présent « le bon élève » qui contribue aux performances de l’ensemble (cash dégagé, remonté de loyer/management fees, dividendes, trésorerie positive) et qui a largement contribué aux possibilités de développement des autres enseignes du groupe, via des remontées de dividendes très conséquentes notamment (123 millions euros en 2018, 10.9 millions Euros en 2019).

Le budget 2020 se voulait prudent. Au final, l’année 2020 sera lourdement impactée par les effets du Covid, qui agit véritablement comme un accélérateur de tendances et qui ternira fortement, a minima, les performances de l’exercice 2020.

Au-delà des aspects conjoncturels subis ces dernières années (gilets jaunes, Covid), la direction de Flunch (et le groupe Agapes) se doit aujourd’hui de proposer un modèle de redéploiement et de transformation de l’entreprise ambitieux : les différents volets (stratégique, commercial, marketing, financier, social) et les moyens déployés devront faire l’objet d’échanges approfondis avec les instances du personnel.

6. Point sur les commissions de suivi des PSE du 18 juin 2018, 10 décembre 2018 et du PSE 2019 :

Point sur les PSE suivants :

PSE du 18 juin 2018 : Flunch Besançon, Flunch Cergy, Flunch Châtellerault, Flunch Évry.

PSE du 10 décembre 2018 : Flunch Belfort, Flunch Le Havre Grand Cap, Flunch Nancy Saint-Sébastien, Flunch Rouen

PSE 2019 : Flunch Écully.

7. Désignation d’un membre du CSEC à la commission de suivi du PSE du 18 juin 2018 :

Désignation d’un membre du CSEC Monsieur Cédric SOLOWSKI (FO) (un candidat donc pas de vote).

8. Désignation de deux membres du CSEC à la commission de suivi du PSE du 10 décembre 2018 :

Désignation de deux membres du CSEC Madame Aurore FRANCHOMME (FO) et Madame Cathy SERGANT (deux candidats donc pas de vote).

9. Désignation d’un membre du CSEC à la commission de suivi du PSE 2019 :

Désignation d’un membre du CSEC Madame Aurore FRANCHOMME (FO) (un candidat donc pas de vote).

10. Santé, sécurité et conditions de travail : Point sur les mesures sanitaires prises dans le cadre de la crise sanitaire Covid-19

Point sur l’audit dans les restaurants :

- 95 % des restaurants ont une note supérieure à 70 %.

- 4 % des restaurants ont une note entre 50 % et 69 %.

- 1 % des restaurants ont une note inférieure à 50 %.

Échanges entre les élus et la direction sur les points suivants :

- Procédure d’accueil

- Désinfection des jeux enfants

- Procédure de changement des ustensiles de services.

Nombre d’élus ne sont pas convaincus de la complète efficacité des procédures notamment en raison du manque de moyens mis à la disposition des équipes par l’entreprise.

11. Information Agap’Action :

Valorisation de la part - > - 47,71 %

Intervention CFDT :

« Après l’annonce de la chute de 47,71 % de la valeur du FCP Agap Action, nos dirigeants demandent aux salariés de continuer à faire confiance au groupe, et à l’entreprise !

Après avoir spolié les salariés de 5 millions d’euros d’économie, après avoir maintenu ses salariés à des taux horaires flirtant avec le SMIC, après des simulacres de négociation salariale où l’entreprise n’a même pas eu la décence d’octroyer une revalorisation de l’allocation repas, alors qu’elle augmente régulièrement ses prix, après le refus d’ouvrir des négociations sur la qualité de vie au travail et sur le régime de prévoyance, il va falloir autre chose que des paroles larmoyantes lues devant un prompteur pour garder la confiance que des milliers de salariés avaient en Flunch.

La CFDT constate, qu’une nouvelle fois, que ce sont les salariés qui paient les erreurs de nos dirigeants, et en appelle à leurs valeurs et leur responsabilité dans la gestion douloureuse de cette crise ».

12. Établissement du règlement intérieur du CSEC :

L’entreprise a présenté un projet de règlement intérieur du CSEC celui-ci n’a pas été validé par les élus qui ont souhaité y apporter des modifications.

Il a été procédé au vote à l’issue des débats.

Approbation du règlement intérieur du CSEC à l’unanimité.

Mercredi 30 septembre 2020 :

13. Information dans la perspective d’une consultation sur les orientations stratégiques de l’entreprise :

Présentation par le Directeur Général de Flunch des orientations stratégiques de l’entreprise « Cap à 5 ans ».

Intervention CFDT : « La CFDT prend acte de cette présentation des orientations, mais demande des précisions chiffrées. Il y a beaucoup de pistes ou de vagues intentions, mais rien de clair.

Nous vous rappelons que la consultation doit porter sur les conséquences des orientations stratégiques c’est-à-dire :

- L’activité.

- L’emploi.

- L’évolution des métiers et des compétences.

- L’organisation du travail.

- Le recours à la sous-traitance, à l’intérim, aux contrats temporaires et aux stages.

- Les orientations de la formation professionnelle et la GPEC sont également concernées.

Quel est le budget des investissements prévus ? Il faut de l’argent pour transformer, pas juste de belles paroles ! Buffalo Grill a annoncé 80 millions d’investissements pour moderniser Courtepaille ! Et nous ?

Nous estimons n’avoir eu aucune information claire, précise et écrite, nous demandons donc à reporter cette consultation qui ne pourra démarrer qu’une fois tous les documents remis. »

14. Consultation sur la désignation d’un expert-comptable en vue d’assister le CSEC dans le cadre de la consultation sur les orientations stratégiques de l’entreprise :

Consultation reportée au 22 octobre 2020 suite à un vote des élus (17 voix pour report 3 voix contre).

15) Consultation sur le choix du cabinet d’expert-comptable en vue d’assister le CSEC dans le cadre de consultation sur les orientations stratégiques :

Consultation annulée de par le report de la consultation du point 14.

Autres points :

Suite au départ de l’ancien Secrétaire adjoint, il a fallu procéder à la désignation de son remplaçant ce qui n’était pas prévu dans l’ordre du jour :

Deux candidats : Monsieur Cédric SOKOLOWSKI (FO) et monsieur Thierry UNGER (CFDT) :

- Monsieur Cédric SOKOLOWSKI -> 7 voix.

- Monsieur Thierry UNGER -> 13

- 1 abstention

21 votants (20 titulaires ou leur remplaçant + Président du CSEC).

Et élu monsieur Thierry UNGER (CFDT) à la fonction de secrétaire adjoint du CSEC.

De même il a fallu procéder à deux autres désignations :

Commission SSCT :

Trois candidats : Madame Isabelle BOMBARDIER (CFTC), madame Samira SAUVAT et monsieur Cédric SOKOLOWSKI (FO) :

- Madame Isabelle BOMBARDIER -> 11 voix.

- Madame Samira SAUVAT -> 2 voix

- Monsieur Cédric SOKOLOWSKI -> 6

- 1 abstention.

Désignation de madame Isabelle BOMBARDIER (CFTC) à la commission SSCT.

Commission égalité professionnelle :

Une candidate :

- Madame Samira SAUVAT.

- Désignation (unanimité) de madame Samira SAUVAT à la commission égalité professionnelle.

Prochain CSEC prévu le 22 octobre prochain.

Commentaire de la CFDT :

Suite à ce CSEC la CFDT reste interrogative quant à la stratégie de l’entreprise ! Certes ce qu’on nous a présenté n’est pas sans intérêt, néanmoins, nous estimons qu’en ce qui concerne les moyens alloués aucune précision n’a véritablement été communiquée ! On demande aux salariés de faire confiance à l’entreprise sur un projet peu clair, qui reste dans le vague sur les moyens humains et financiers mis en œuvre pour l’accomplir. Car le problème est bien celui-là ! Les moyens ! Ce n’est pas la tendance actuelle visant à maîtriser les coûts, notamment salariaux qui amélioreront la situation de Flunch ! Nous avons de nouveau alerté la direction sur l’épuisement et le découragement des salariés. Les équipes sont au bout du bout et il devient dangereux de tirer encore sur la corde !

Année 2019

Souscrire à notre Newsletter

  • White Facebook Icon