• Section Flunch CFDT

Compte rendu du CSEC extraordinaire du 27 janvier 2021


Membres CFDT présents :

DESPLANQUE Anne-Cathy (Titulaire)

UNGER Thierry (Titulaire)

DUBOIS Grégory (Suppléant)


STROHL Claude (Représentant syndical CFDT)


Pourquoi cette réunion extraordinaire ?


Cette réunion extraordinaire a été organisée suite au courrier du 17 décembre 2020 émanant des commissaires aux comptes (KPMG et PWC).


Dans ce courrier les commissaires aux comptes estiment que la situation actuelle de l’entreprise est de nature à compromettre la continuité d’exploitation de la société. En conséquence il a été demandé à l’entreprise de communiquer son analyse et les mesures envisagées.


Une réponse a été faite le 13 janvier 2021 par l’entreprise à l’intention des commissaires aux compte. Ces derniers ne se sont pas satisfaits des réponses apportées par l’entreprise dans un courrier du 19 janvier 2021 notamment en raison des points suivants :


- La non-obtention d’un prévisionnel mensuel de trésorerie à horizon d’un an permettant d’étayer la continuité d’exploitation de la société.

- L’absence d’un chiffrage en ce qui concerne le soutien attendu des actionnaires, et des financements des partenaires bancaires en vue de faire face aux besoins de trésorerie.


Dans ces conditions l’entreprise était tenue par la loi de convoquer une assemblée générale, ce qui ne sera pas le cas étant donné que Flunch a décidé de demander le placement de l’entreprise sous la protection du tribunal de commerce de Lille (audience au tribunal de commerce de Lille le 29 janvier 2021 à 15 heures) avec l’ouverture d’une procédure dite de « sauvegarde ». Cette solution a pour but de permettre de protéger la trésorerie par le gel des dettes antérieures en attendant la reprise.

Ordre du jour :


1. Composition du CSEC pour la séance :


Point sur les présents et les absents.


2. Information sur les réponses apportées aux questions soulevées par les commissaires aux comptes :


Intervention du directeur général Flunch qui a chronologiquement expliqué le déroulement des événements ayant justifié cette réunion extraordinaire.


Il a argumenté la décision de l’entreprise de placer l’enseigne sous procédure de sauvegarde pour les motifs suivants :


- Faciliter la réorganisation de l’entreprise afin de lui permettre de maintenir son activité économique.

- L’apurement de ses dettes et la protection de l’emploi.


De par l’ouverture de cette procédure, Flunch ne sera donc pas tenu d’organiser une assemblée générale.


Dans ce type de situation, le CSEC doit procéder à la désignation de représentants du personnel qui seront associés et informés du déroulement de la procédure de sauvegarde.


Pour le collège employé ont été désignés :


- Monsieur Grégory DUBOIS (suppléant CSEC)

- Madame Aurore FRANCHOMME (Titulaire CSEC)


Pour le collège agent de maîtrise et cadre :


- Monsieur David CHEVALIER (siège)

- Monsieur Philippe DELAHAYE (restaurants)


La demande de mise en procédure de sauvegarde a été déposée le 26 janvier 2021 et l’audience relative à celle-ci aura lieu au tribunal de commerce de Lille le 29 janvier 2021 à 15 heures. Les représentants du personnel désignés par le CSEC y assisteront.


Le CSEC a procédé à une consultation afin d’émettre un avis sur l’ouverture d’une procédure de sauvegarde de l’entreprise.


19 votants.


Résultat de la consultation : Favorable - > 0 - Défavorable - > 0 – Abstention - > 19.


Lors des différents échanges avec les représentants de l’entreprise les élus, organisations syndicales et sans étiquette confondue, ont déploré :


- L’absence d’un représentant du groupe Agapes.

- Le manque de détails relatifs au soutien annoncé des actionnaires qui n’a ni quantifié ni formalisé.


Flunch faisant partie du groupe Agapes, la CFDT a estimé judicieux de demander des informations sur la santé économique des autres enseignes. Pas de réponse sur ce point…


Suite à l’annonce de la mise en place de cette procédure de sauvegarde, l’explication des finalités de celle-ci et la désignation des représentants du personnel qui y seront associés, le directeur général Flunch a annoncé la prochaine ouverture d’un PSE (plan de sauvegarde de l’emploi) qui pourrait, faute de repreneurs, concerner jusqu’à 60 restaurants et une partie des effectifs du siège. En tout état de cause la direction a annoncé la suppression de 1 300 postes maximum.


L’entreprise s’est refusée à communiquer la liste des sites concernés. Cette information sera transmise le 2 février 2021.


Sur ce point Flunch a diffusé ce jour un communiqué de presse.


3. Point sur la situation de l’entreprise :


Information des élus sur les différentes données économiques Flunch :


- Chiffre d’affaires en baisse de 212 000 000 euros par rapport à 2019 (- 57 %)

- Une baisse du nombre de clients (- 58 %).

- Résultat d’exploitation – 85 158 000 euros.

- En 2020 environ 8 000 000 de pertes par mois.


Une réunion de CSEC devrait avoir lieu courant février, mais pas de date fixée pour l’instant.

128 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout