top of page
  • Photo du rédacteurSection Flunch CFDT

Compte rendu de la réunion extraordinaire du CSEC du 25 janvier 2023


Membres CFDT présents :


DESLANQUE Anne-Cathy (Titulaire)

DUBOIS Grégory (Titulaire)


BAUDIER Éric (Représentant syndical)


Nombre de votants : 10


1. Composition du CSEC pour la séance :


Point sur les présents et les absents.


2. Approbation des procès-verbaux des réunions des 9 et 20 décembre 2022 :


Les procès-verbaux des réunions des 9 et 20 décembre 2022 ont été approuvés.


3. Information sur les résultats à fin décembre 2022 :


Présentation aux élus des résultats de l’entreprise à fin décembre 2022 :


- 90 % de l’activité par rapport à l’activité du mois de décembre 2019.

- Moyenne 66,28 euros de CA par heure travaillées pour le mois de décembre

- Un 4e mois à EBITDA (Earnings, before, interest, taxes, depreciation and amortization – Equivalent français : BAIDA - > Bénéfices avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement) positif pour le 2e semestre après le creux de novembre.

- 1 point de taux de marge en moins.

- Objectif frais de gestion atteint.


Flunch a retrouvé un point d’équilibre sur l’EBITDA depuis le mois d’avril 2022.


Les 22 900 000 euros prévus pour le renouvellement de l’enseigne en investissement ont été utilisés


4. Information sur les baux des 96 restaurants de la SAS Flunch :


Situation à date :


- 98 sites Compagnie (96 restaurants + 2 FC)

- 14 en propriété

- 86 en location : 51 baux échus, soit 59 % des baux échus

- 10 sites LGAI (dont Créteil = LGAI interne) tous en location

- 2 baux échus, soit 20 % de baux échus.


Au total (Cie + LGAI) - > 96 baux

53 baux échus, soit 55 % de baux échus


Une moitié des baux sont échus (ils sont échus en moyenne depuis fin 2017).


Baux non échus : seuls 4 sur 40 ont une échéance en 2023 ou 2024.


Par bailleur :

40 baux échus sur 53 concernent CEETRUS et CARMILA, soit ¾ des baux échus chez ces deux bailleurs.


Point juridique :


En l’absence d’avenant de renouvellement, le bail est tacitement reconduit. Il continue à produire ses effets. Le contrat initial continue de s’appliquer.


Avantage - > Flunch continue de bénéficier des avantages du statut du bail commercial (protection, indemnité en éviction, loyer de base inchangé…)


Inconvénient - > Risque de déplafonnement du loyer. Si le bail est prolongé au-delà de 12 ans du fait d’une tacite prolongation, alors les dispositions protectrices liées au plafonnement du loyer ne s’appliquent plus. Le bailleur peut augmenter le loyer sans tenir compte de l’évolution des indices (ILC/ICC), dans la limite d’une valeur locative estimative.


Plan d’action en cours :


CEETRUS/NHOOD - > Discussions en cours :


Position NHOOD : Proposition de renouveler iso loyers LMG par m², mais révision des surfaces louées (travail de métrage fait par le bailleur). Souhait d’augmenter les loyers variables.


Position Flunch : Accord sur les LMG (impact m² non significatif) – Variable à l’étude et souhait d’un accompagnement sur les travaux de transformation


CARMILA :


Accord de principe sur des renouvellements iso loyer – renouvellement bail Marseille Vitrolles en cours. Demande d’accompagnement sur les travaux de transformation


KLEPIERRE :


- Renouvellement bail de Mérignac signé

- Renouvellement baux Roques et Thiais en cours

- Blagnac : contentieux et projet de transfert


5. Information – consultation sur le projet de restitution de surface du local commercial et de l’engagement de la SAS Flunch d’effectuer des travaux de transformation du restaurant Flunch V2 dans le cadre de la signature d’un nouveau bail commercial :


Restitution de 350 m2 en juin 2023 :


L’objectif de cette opération a pour but de revoir le loyer à la baisse et ainsi pérenniser l’activité du restaurant.


Travaux dans l’année qui suit la restitution :


Dans l’année suivant (12 mois roulants) la cession d’une partie du restaurant, l’entreprise s’est engagée à effectuer les travaux de rénovation visant à mettre en place le nouveau modèle Flunch selon les critères du plan de transformation.


Le commencement des travaux est normalement prévu en juin 2023.


Résultat de la consultation :


Favorable - > 8 - Défavorable - > 0 - Abstention – > 2.


Le CSEC a émis un avis favorable.


6. Point sur la transformation des restaurants :


24 restaurants ont été identifiés afin d’être rénovés cette année au lieu de la cinquantaine initialement prévus.


Les sites concernés sont les suivants :


- Antibes.

- Aubagne.

- Amiens Dury.

- Avignon Le Pontet.

- Bordeaux Lac.

- Carre Sénart.

- Englos.

- Le Man Milesse.

- Lens.

- Lyon Saint-Priest.

- Marseille Vitrolles.

- Maubeuge

- Perpignan.

- Rennes.

- Roncq.

- Rouen Barentin.

- Saint-Nazaire Trignac

- Saint-Quentin.

- Strasbourg Illkirch.

- Thiais

- Toulouse Labege.

- Toulouse Roques.

- Valenciennes Petite-Forêt.

- Villeneuve-d’Ascq V2.


7. Information sur la réflexion de l’entreprise de mettre en place un projet de Lean Management en test dans quelques restaurants :


Qu’est-ce que le Lean Management ? Définition :


Le Lean Management est un système d’organisation industrielle initiée au Japon au tout début des années cinquante.


L’idée du Lean en substance n’est autre que :

- S’appuyer sur la connaissance et l’inventivité des équipes de travail.

- Centrer l’action sur le terrain puisque c’est là que se crée la valeur, et c’est là où les améliorations sont possibles.

- Mettre en place le Juste à Temps afin de mieux fluidifier la production selon les attentes des clients.

- Éliminer les gaspillages qui coûtent inutilement et entravent les processus.

- Utiliser une palette d’instruments, de méthodes et de bonnes pratiques.

- Résultat visé, la satisfaction du client.

- Une amélioration de la rentabilité significative.

Il s’agit pour l’instant d’une réflexion d’un axe de travail et de progrès que l’entreprise veut tenter d’explorer.

Il est envisagé de faire des tests le moment venu dans 2 ou 3 restaurants.


Une présentation plus explicite est prévue lors du prochain CSEC.


8. Demande de mise en place d’une enquête paritaire (membre de la CSSCT et direction) en cas de signalement de RPS au sein d’un établissement :


En cas de signalement de RPS au sein d’un établissement, il existe bien déjà une procédure, le débat principal tourne autour du fait que des élus estiment nécessaire que des organismes indépendants et extérieurs à l’entreprise puissent intervenir dans un cas supposé de RPS.


Les psychologues de la médecine du travail peuvent évidemment être sollicités, néanmoins, le recours à des cabinets privés ne doit pas être écarté. À ce jour Flunch ne souhaite pas accepter cette option.


9. Point d’étape sur la mise en œuvre du projet de modification d’organisation au siège social :


Rappel de la nature et des enjeux du projet de modification d’organisation du siège social.


L’objectif est de rendre autonomes au maximum les enseignes pour des services tels que la paie, l’informatique, etc.. afin d’obtenir une optimisation des services concernés.


Le projet définitif sera normalement finalisé mi-février et sera présenté au CSEC à la prochaine réunion.


Prochain CSEC prévu le 2 mars 2023.

578 vues0 commentaire

Comments


bottom of page