• Section Flunch CFDT

Merci Patron…


G. Leconte, DG d’Agapes, nous annonce le 2 juillet que, dans un élan de générosité, Flunch allait verser 50 % de la gratification annuelle à ses employés en décembre.

Selon ses dires, les plus de 7 mois de fermeture administrative et donc de chômage pour les employés auraient eu pour effet une gratification égale à zéro !

Bien sûr, si on considère que le chômage impacte le calcul de la gratification… Rappelez-vous en mars 2020 Flunch affirmait dans un courrier destiné à l’ensemble de ses salariés qui expliquait le principe de l’activité partielle « cette dernière n’aura aucun impact sur la gratification, les congés payés… » et Flunch a bien versé l’intégralité de cette gratification en 2020… sauf qu’en 2021 on change les règles !

Sous le prétexte de la sauvegarde et de la situation économique on décide que, à nouveau, ce sont les employés qui devront serrer la ceinture, en plus des pertes de salaires et on veut nous emballer cela dans du papier cadeau… non merci patron !

Si on voulait vraiment se soucier des employés et les motiver pour la survie de Flunch, on trouverait l’argent nécessaire !

Cette « décision exceptionnelle » va achever le peu de motivation des salariés et accélérer la chute de l'entreprise !

Il en est de même pour l’augmentation de l’allocation repas qui, vu les augmentations de prix, ne permet toujours pas de manger varié tout au long de la semaine ; il n’y a plus de dialogue, on décide de tout unilatéralement, aucune négociation des salaires en 2021 !

Un salaire au SMIC à temps partiel, une allocation repas minimale, zéro intéressement, zéro participation et bientôt zéro gratification… et on s’étonne que personne ne veuille plus travailler chez Flunch… Merci Patron !

112 vues0 commentaire