• Section Flunch CFDT

La CFDT demande des garanties sur le plan social et la survie des 100 restaurants


L’entreprise qui compte 227 restaurants et 5000 salariés a été placée sous procédure de sauvegarde. 1300 postes risquent d’être concernés par le projet de restructuration. Une soixantaine d’établissements lanceront un plan de sauvegarde de l’emploi. La direction prévoit de proposer des restaurants à la reprise, en priorité aux collaborateurs de l’enseigne et aux franchisés actuels (66 établissements), puis dans un second temps à d’autres professionnels de la restauration. L’équipe CFDT ne s’attendait pas un plan d’une telle ampleur même si elle ne cesse depuis des années d’alerter les responsables sur leurs choix stratégiques. La crise sanitaire a durement fragilisé l’entreprise qui a enregistré en 2020 un chiffre d’affaires en baisse de 57%. Il s’agit maintenant pour la CFDT de veiller à l’accompagnement des salariés des soixante restaurants concernés ainsi que du siège.


« Certes, la Covid 19 nous a fait perdre beaucoup d'argent, mais cela n'a été qu'un accélérateur du processus. La CFDT n'a pas cessé, depuis des années, en entreprise et en branche, de critiquer l'immobilisme de nos dirigeants devant la baisse constante d'activité. Il y a quelques années, les experts mandatés par le CCE, et le CSEC ont tous souligné la fin d'un concept et d'un modèle économique.


Flunch n'a bien sûr rien fait pour développer l'employabilité de ses salariés et on va le constater ... » souligne les élus CFDT. La CFDT demande des garanties à l’actionnaire Agapes et au groupe Mulliez qui doivent s’engager sur un PSE digne de ce nom et sur la survie des 100 restaurants épargnés

201 vues0 commentaire