top of page
  • Section Flunch CFDT

Compte rendu de la réunion du CSEC extraordinaire du 9 décembre 2022

Dernière mise à jour : 5 janv.


Membres CFDT présents :


DESPLANQUE Anne-Cathy (Titulaire)

DUBOIS Grégory (Titulaire)


Membre CFDT excusé :


BAUDIER Eric (Représentant syndical)


Nombre de votants : 13



1. Composition du CSEC pour la séance :


Point sur les présents et les absents.


2. Approbation du procès-verbal de la réunion du 20 octobre 2022 :


Le procès-verbal du 20 octobre 2022 a été approuvé.


3. Présentation des comptes de résultat des régimes complémentaires frais de santé :


Présentation faite par VERSPIEREN, courtier en assurances qui gère la complémentaire santé de l’entreprise.


- Ratio de sinistralité - > 1.04.

- Résultat technique - > - 94 323,00 euros.


Ce résultat négatif aura une incidence sur le renouvellement des frais de santé 2023 :


La politique globale d’UNIPREVOYANCE prévoit pour 2023 une hausse des taux de cotisations de + 4,50 % pour des contrats à l’équilibre.


Les mauvais résultats techniques en 2020 (- 110 000,00 euros), les très fortes pertes en 2021 (- 492 000,00 euros), associé à un déficit de 94 000,00 euros en 2022, imposent une revalorisation des taux de cotisation en 2023.


Après analyse des perspectives pour l’année prochaine, VERSPIEREN a renégocié la hausse de 10 % des taux de cotisation voulue par UNIPREVOYANCE.


Le taux d’augmentation des taux de cotisation a donc été ramené à + 3 %.


Néanmoins, les taux de cotisations sont indexés sur l’évolution du plafond Sécurité sociale.


Ainsi, depuis 2 ans, la prime en euros n’a pas évolué, à la suite de la décision gouvernementale de ne pas augmenter ce plafond.


Nous sommes dans l’attente de la parution de l’arrêté qui doit confirmer la préconisation d’une hausse de + 6,943 % parus dans le Bulletin Officiel de la Sécurité sociale.


De ce fait il faudra ajouter ces + 6,943 % aux + 3 % précités ce qui signifie en fait une augmentation des taux de cotisation à + 9,943 %.


A contrario, pas d’augmentation du régime de prévoyance.


4. Résultats à fin novembre 2022 et point sur la sauvegarde :


Présentation des résultats par le directeur administratif et financier Flunch.


- Cash-flow en régression – 8 % sur les prévisions de CA du mois de décembre.

- Un mois de novembre encore impacté par les fermetures de séquence.

- Tendance similaire par rapport au marché.

- 90 % de l’activité 2019 en novembre.

- Moyenne plateau adulte avant réduction - > 14,10 euros.

- Moyenne plateau adulte après réduction - > 13,90 euros.

- Moyenne plateau total après réduction (avec perso) - > 12,80 euros.


Marge standard fortement impactée par l’inflation des matières premières (notamment la viande) et par la hausse du coût du buffet légumes chauds, non compensés à 100 % par les hausses des prix de vente de la nouvelle offre + par une conversion plus élevée des plats en menus avec les formules burgers.


Taux de démarque en baisse, mais toujours élevée et nettement supérieur à l’objectif. Les coûts buffet génèrent 1.11 points de démarque. À noter que le salade bar et les légumes chauds ont été revus au 1er octobre 2022 pour tenir compte de l’inflation des composants buffet.


Taux de réduction : en baisse vs 2019, le jeu 100 % gagnant a démarré le 14 novembre 2022.


Productivité (compagnie surface comparable hors traiteur) - > 61.84.


Le début de mois a été difficile, les 10 jours de vacances scolaires ont permis de revenir proche de l’objectif.


7 restaurants ont réussi à dépasser les 70,00 euros/h de CA sur le mois de novembre.


7 restaurants ont néanmoins réalisé une productivité inférieure à 50,00 euros/h de CA.


Les travaux de lifting ont été achevés dans 20 restaurants à fin juillet et se poursuivent dans les restaurants.


5 000 000,00 euros d’investissements engagés sur le mois.


Au 30 novembre 2022, 85 % du budget d’investissement a été engagé, c’est-à-dire facturé ou commandé.


Planning d’investissement cadencé sur le dernier mois pour arriver aux 22 900 000,00 euros budgétés.


5. Information consultation sur le projet de modification d’organisation au siège social :


Objectifs de la réorganisation :


- Autonomie de l’Entreprise.

- Accompagner la transformation de l’Enseigne.

- Développer Flunch Everywhere.


Calendrier prévisionnel :


1er janvier 2023 : Modifications d’organisation des fonctions supports actuellement intégrées chez Flunch.


1er janvier 2024 au plus tard : Autonomisation de Flunch dans les domaines suivants : paie, comptabilité et informatique.


Principales modifications d’organisation :


- Un Comité de direction redéfini.

- Nouvelle organisation des Opérations

- Création d’un Pôle Technique & Transformation des lieux représenté au sein du comité de Direction.

- Création d’une BU Everywhere en y intégrant la gestion des 2 ateliers, pour en faire un axe stratégique de développement (nouveaux métiers : Dark Kitchen…).

- Réorganisation du département Achats/Produits avec 4 pôles (pôle offre chaude restaurant, pôle offre froide restaurant, pôle offres Flunch café & traiteur, pôle non alimentaire et conso FG).

- Déploiement d’une antenne R & D en restaurant pour davantage d’agilité.

- Mise en place de services supports en propre redessinant les organisations DRH et DAF.

- Simplification et digitalisation maximum de nos process internes afin de rendre les relations opérations/supports les plus optimisées possibles.


Accompagnements des modifications d’organisation et communication interne :


Dans la prise d’un poste à périmètre modifié :


En fonction du profil des salariés qui verront leur périmètre de poste évoluer, un entretien avec le manager sera réalisé avec chaque salarié pour définir ses besoins de formation afin de l’accompagner sur son évolution de fonction.


En cas de changement de rattachement hiérarchique :


À leur demande, deux entretiens seront réalisés avec le RRH du siège : 1 entretien au changement d’organisation et 1 à l’issue d’une période de 3 mois pour échanger sur l’impact de ce changement hiérarchique.


Communication interne :


En fonction du profil des salariés qui verront leur périmètre de poste évoluer, un entretien avec le manager sera réalisé avec chaque salarié pour définir ses besoins de formation afin de l’accompagner sur son évolution de fonction.


Des réunions de service seront programmées dans les 15 jours qui suivent la consultation du CSEC pour expliquer les modifications d’organisation au sein du service et plus globalement au sein du siège. - Diffusion d’un organigramme siège aux restaurants avec les coordonnées des titulaires des postes en janvier 2023.


Avant la consultation le CSEC a émis un avis :


AVIS DU CSEC SUR LE PROJET DE RÉORGANISATION DU SIÈGE


Le document d’information consultation évoque 2 phases.

Nous estimons que nous sommes en mesure de ne traiter que la 1re phase dans ce rendu d’avis.

Des informations complémentaires seront nécessaires dans quelques semaines pour permettre au CSEC de se prononcer sur la deuxième phase de réorganisation en lien avec « l’autonomie » de l’entreprise.

La période de transition, avec pour objectif l’internalisation de la paie, de l’informatique, et de la comptabilité devra être organisée sur 2023 de façon précise (phases d’appels à candidatures, de changements de logiciels).

Sur la réorganisation du siège à court terme, le CSEC a remarqué que le document initialement envoyé a été complété à la suite de la réunion de la CSSCT, c’est une bonne chose, car cette nouvelle version met en avant les différents changements, qui sont bien plus importants que ce que l’on aurait pu imaginer en première lecture.

Il est indispensable, aux yeux du CSEC, de mettre en œuvre des mesures d’accompagnement au changement et de prévention des RPS (risques psychosociaux).

Le traumatisme du PSE (Plan de sauvegarde de l’emploi) est encore largement présent au siège, l’accompagnement dans la phase de réorganisation a été clairement insuffisant.

Par ailleurs, le CSEC tient également à rappeler que cette phase d’information consultation doit précéder toute prise de décisions. Il est donc important de rappeler à la direction que cette organisation ne doit pas être figée et qu’elle doit pouvoir faire l’objet d’ajustements, en fonction notamment des retours des salariés.

Nous demandons qu’un plan d’action soit mis en œuvre (pour les 2 phases de réorganisation) :

Sur la communication aux équipes :


Réunion générale de présentation, foire aux questions ou temps d’échange questions/réponses, communication dans chaque service, entretien individuel avec les salariés.


Il faut donc que :


- La définition des postes soit clairement exprimée et connue par les personnes concernées.

- Les personnes sont consultées par rapport aux changements de postes, et de rattachement hiérarchique.

- Cette transformation soit expliquée dans les restaurants, avec les impacts sur les salariés des restaurants et les réels avantages : une vraie communication interne.

Sur la conduite du changement et l’accompagnement des équipes (et des salariés individuellement) :

Formation des managers à l’accompagnement, des ateliers d’échange dans les directions/services

Cette phase doit, selon nous, faire l’objet d’un accompagnement « obligatoire », de préférence par des externes, afin de prévenir les RPS.

Il faudra également réaliser une enquête sur les RPS au siège, au cours du 1er semestre 2023, pour identifier les problématiques.


Sur le développement des compétences :


Création de parcours adaptés à chaque collaborateur. Il faut que :

- Des formations sont prévues en amont des différentes missions supplémentaires confiées

- La période de transition soit identifiée clairement et reconnue comme telle

Merci de nous préciser le budget de formation consacré pour 2023 et les parcours de formation identifiés.


Résultat de la consultation : Favorable — > 1 — Défavorable — > 6 — Abstention — > 5.


Un des membres du CSEC ayant quitté la réunion, le nombre de votants passe de 13 à 12.


Le CSEC a émis un avis défavorable.


6. Information consultation sur le projet de transformation des restaurants :


Présentation du projet de transformation :


La transformation Flunch porte sur l’évolution des lieux dont le concept repose sur le lab réalisé sur Faches-Thumesnil complété de nouveaux éléments permettant de délivrer une nouvelle expérience de lieu.


- Éclairage.

- Sonorisation.

- Sols et faux plafonds.

- Murs.

- Enseignes.

- Sanitaires.

- Free-flow.

- Bar.

- Salle.

- Ligne chaude.

- Zones de jeux.


Les éléments variants sont :


- La zone bar : son implantation nécessite d’avoir une surface minimale de 1 300 m2 et un potentiel commercial suffisant.

- Ligne chaude : 8 métiers sont proposés, liés à la nouvelle offre chaude. Le nombre de métiers déployés dépend de l’espace disponible sur la ligne chaude.

- Les zones de jeux : prioritairement, la zone de jeux enfants et déployée.


Le projet de transformation vise à redynamiser l’enseigne via :


- Un nouvel univers plus cohérent en termes de design et de services.

- Une offre produit plus en lien avec les attentes des consommateurs.


Le nouveau restaurant FLUNCH se veut un lieu de partage, familial, intergénérationnel, moderne, accueillant, populaire et accessible à tous.

L’ambition de ce projet est de générer une croissance de CA reposant notamment sur une augmentation du trafic.


Nouveaux métiers (présentation, cartes des tâches) :


Présentation des nouveaux métiers ainsi que les cartes de tâches leur correspondant.


- Bar.

- Barista.

- Burger

- Pizza.

- Wok.


Nouveaux outils :


Présentation des nouveaux outils, notamment ceux liés à la prise de commande et à l’encaissement.


Implantation de bornes de commande au niveau dans la zone bar. La gestion des files de commandes est simplifiée pour ne conserver qu’une gestion des commandes depuis les bornes afin de réduire les actes d’incivilité liés à la concurrence d’une file issue des bornes et d’une autre file issue d’un typage caisse. L’ergonomie de la borne est également revue par rapport à l’existant du restaurant de Fâches-Thumesnil afin de reprendre les codes de la restauration rapide des clients.


Liste prévisionnelle des restaurants concernés en 2023 :


En 2023, Flunch ambitionne de transformer les restaurants suivants :


- Flunch Amiens Dury.

- Flunch Annecy.

- Flunch Antibes.

- Flunch Aubagne.

- Flunch Avignon Le Pontet.

- Flunch Bordeaux Lac.

- Flunch Bayonne.

- Flunch Bretigny.

- Flunch Calais Coquelles.

- Flunch Carré Senart.

- Flunch Chambery Chamnord

- Flunch Compiègne.

- Flunch Cormontreuil.

- Flunch Douai.

- Flunch Dunkerque.

- Flunch Englos.

- Flunch Epinal.

- Flunch Fâches-Thumesnil.

- Flunch Maubeuge.

- Flunch Leers

- Flunch Le Havre Montivilliers.

- Flunch Le Mans La Milesse.

- Flunch Lens.

- Flunch Liévin.

- Flunch Lyon Limonest.

- Flunch Lyon Saint-Priest.

- Flunch Maubeuge.

- Flunch Mers-Les-Bains.

- Flunch Metz Semecourt.

- Flunch Montbéliard.

- Flunch Nantes.

- Flunch Ollioules.

- Flunch Perpignan.

- Flunch Plaisir.

- Flunch Poitier Sud.

- Flunch Quimper.

- Flunch Reims Tinqueux

- Flunch Rennes.

- Flunch Roanne.

- Flunch Roncq

- Flunch Rouen Barentin.

- Flunch Saint-Nazaire Trignac.

- Flunch Saint-Quentin.

- Flunch Strasbourg Illkirch.

- Flunch Thiais.

- Flunch Toulouse Labege.

- Flunch Toulouse Roques.

- Flunch Saint-Omer.

- Flunch Tour Chambray.

- Flunch Nice Lingostière.

- Flunch Valence Guilherand Grange.

- Flunch Valenciennes Petite-Forêt.

- Flunch Villeneuve D’ascq.


Calendrier prévisionnel des travaux pour 2023 :


Trois périodes de transformation :

- 1re période entre les vacances d’hiver et de printemps qui porte sur 17 restaurants.

- 2de période entre les vacances de printemps et de juillet qui porte sur 19 restaurants.

- 3e période entre la rentrée et les vacances d’automne qui porte sur 12 restaurants.

Cas de Roncq (plan) :


Visualisation des plans dans la présentation faite lors du CSEC.


Compte rendu de la CSSCT du 16 novembre 2022 :


Ci-dessous les différents points abordés dans ce compte rendu :


Information en vue d’une consultation du CSEC sur le projet de transformation des restaurants :


- Description du projet de transformation.

- Nouveaux métiers (présentation, carte des tâches).

- Nouveaux outils.

- Liste des 47 restaurants concernés en 2023.

- Calendrier prévisionnel 2023

- Cas de Flunch Roncq (plan).


Point sur la mission de l’ergonome :

L’appel d’offres est en cours, en attente des devis.


3 cabinets ont été consultés (dont 1 déjà connu).


Les plans leur ont déjà été transmis.


On leur a demandé un focus sur la ligne chaude et le bar. Le free flow n’est pas inclus à date (remarque des élus - > A intégrer si pas de gros surcoûts).


Avant la consultation le CSEC a émis un avis :


AVIS DU CSEC SUR LE PROJET DE TRANSFORMATION DES RESTAURANTS


Nous les membres du CSEC, nous nous réjouissons que l’entreprise se lance dans un grand projet de transformation et se réinvente en invertissant dans de nouveaux produits donnant ainsi un souffle nouveau à l’entreprise, et que l’entreprise agisse en conséquence et développe des moyens.


Nous sommes heureux d’avoir été entendus et qu’une ergonome ai été missionnée afin de travailler sur l’ergonomie des postes de travail et que l’entreprise profite de ces transformations pour améliorer les conditions de travail des salariés et ainsi prévenir les futures maladies professionnelles. Nous regrettons, cependant, que l’ergonome ait été missionnée après la réalisation des plans en ce qui concerne le restaurant de Roncq. Nous voulons que la CSSCT soit informée au fur et à mesure que la mission de l’ergonome avance et puisse faire part de ses interrogations et qu’elle puisse avoir le rapport qui sera établi par l’ergonome.


Nous voulons une prise en compte des propositions faites lors de la réunion CSSCT par le médecin, le conseiller en prévention et l’ergonome du pôle santé au travail ainsi que celui de la CARSAT afin de faire bénéficier l’entreprise de leurs connaissances que chacun possède dans leurs domaines et en relation avec notre entreprise qu’ils connaissent.


- Qu’une observation avec des analyses précises soit faite au fil de l’évolution des ventes par métier (et plus particulièrement sur de nouveaux métiers).

- Nous demandons qu’il y ait une réflexion et qu’une solution soit trouvée pour pouvoir stocker dans le U afin d’éviter les allées et venues des salariés sur ce poste.

- Que les coins pour enfants soient éloignés des sorties caisse.

- Qu’une solution soit apportée pour le stockage des Bibs et les fûts de bière (port de charges).

- Qu’une attention particulière soit portée au stockage boissons, pour éviter les allées et venues.

- Qu’il y ait des périodes de formation de minima 3 semaines, pour former aux nouveaux métiers, mais aussi sur des formations plus génériques comme l’hygiène, l’économique, la sécurité… afin de limiter le stress de la réouverture.

- Nous demandons une descente d’information aux équipes lors des transformations concernant les plans, les nouveaux métiers, etc…


Résultat de la consultation : Favorable — > 13 — Défavorable — > 0 — Abstention — > 0.

Le CSEC a émis un avis favorable.



Prochain CSEC Flunch le 2 mars 2022.



177 vues0 commentaire
bottom of page