• Section Flunch CFDT

Compte rendu de la commission formation du 8 juin


Présents :

Cécile Mullet

Aurore Franchomme

Samira Sauvat

Justin Piaucelle

Eric Baudier



Présentation du bilan 2021


1. Présentation des statistiques d’activité de FCampus en 2021


Il y a eu un pic de visites entre la semaine 21 et 23 avec 4 000 visites qui coïncide avec un pic d’inscriptions de 2 500 au mois de mai.


On peut noter le faible temps de connexion, 11 minutes ainsi que le petit nombre de visiteurs par jour.



Une réflexion est en cours pour réactualiser les modules, faire le point sur les licences et étudier d’autres solutions de prestation que celle de Syfadis.


Parcours de reprise 2021


1. Les nouveautés 2021.


Parcours de formations DOR / Animateurs franchise

Parcours de formations Directeurs

Parcours de formations Adjoints/Animateurs de service

Parcours de formations Hôtesses/Hôtes


2. Projet “développe tes talents“ pour les directeurs et les adjoints


Il a été demandé en septembre 2021 à chaque directeur et adjoint d’effectuer une autoévaluation, puis une co-validation des compétences par le manager.

L’objectif étant d’offrir une opportunité de mieux se connaître, d’échanger sur ses aptitudes et ses compétences.

Ce process permettra d’écrire le plan de formation 2022-2023, et de proposer un accompagnement personnalisé par formations ou coaching.


Les priorités pour 2022


Trois priorités à la suite du référentiel de compétences.


- Formation QSE pour les directeurs, adjoints et hôtesses et hôtes ;

- Formation concernant la marge et la démarque pour l’ensemble des adjoints en charge du commerce ;

- Droit du travail pour l’ensemble des adjoints en charge des ressources humaines.


Il a été constaté que dans les restaurants deux formations obligatoires ne sont pas à jour :


- Équipier première intervention (EPI)


Les équipiers de première intervention sont chargés d’assurer la première intervention en cas d’incendie dans un établissement. Aussi, ils interviennent sur un début d’incendie en utilisant les moyens d’extinctions mis à leur disposition. Ils assurent également la mise en sécurité des visiteurs, collaborateurs et du public de manière générale. Le Code du travail tend à assurer l’obligation de formation des équipiers de première intervention

(articles R4227-28 et T4227-39).

- Sauveteur secouriste du travail (SST)


Le sauveteur secouriste du travail (SST) est un salarié de l’entreprise. Son rôle est de porter les premiers secours à toute victime d’un accident du travail ou d’un malaise, mais aussi d’être acteur de la prévention dans son entreprise. Pour cela, il doit être régulièrement formé.

Mise en place de l’action de formation en situation de travail (AFEST)


Huit formateurs formés en mars 2022. Cette équipe est composée d’un mix de salarié du siège et d’exploitation.


Les projets


- Les écoles de formation


L’entreprise souhaite remettre au goût du jour les écoles de formation (EFR) par la redéfinition des critères de labellisation avec comme objectif, six restaurants en 2022 et pour atteindre dix restaurants en 2023 soit un dans chaque réseau.


- Mise à jour des parcours de formation


L’entreprise se fixe comme objectif de revisiter le parcours de formation des directeurs, adjoints, animateurs de service, formateurs et alternants.


- Réorganisation de la plateforme Fcampus


Une réorganisation complète de Fcampus est envisagée par la mise à jour des contenus, la correction des bugs et des formations concernant le pilotage du compte d’exploitation.


Le constat de la CFDT


La CFDT remarque que l’organisation des écoles de formation est l’arlésienne de l’entreprise puisque l’on en a parlé déjà en 2018.


La CFDT fait le constat que le pourcentage de la masse salariale consacré à la formation est en baisse depuis plusieurs années, puisqu’elle était de 3,41 % en 2018, puis 1,94 % en 2019 1,50 % en 2020 puis pour remonter à 2,20 % en 2021. On retrouve la même tendance en ce qui concerne le nombre d’heures de formation entre 2018 et 2019, puisque l’on passe de 147 552 à 62 928 soit une baisse de plus 50 %, 2020 n’étant pas une année significative avec l’épidémie de la Covid, cependant en 2021 en nombre d’heures, on atteint 33 203 soit encore la moitié de l’année 2019.

La commission a souhaité connaître à date le pourcentage de la masse salariale consacré à la formation en 2022. Nous attendons toujours la réponse.


La CFDT regrette que dans le projet de formation ne soit pas faite une place pour la VAE ainsi que le CQP employé poly compétent de restauration et que rien n’est mis en place pour inciter les directeurs à mieux former les hôtes et hôtesses, l’ensemble de la présentation des formations concerne essentiellement l’équipe d’encadrement ou le siège. Ce plan manque cruellement d’ambition et ne répond pas au défi économique et social avenir.


41 vues0 commentaire