• Section Flunch CFDT

Compte rendu de la réunion téléphonique avec les Ressources Humaines

Présents :


Direction :


Directeur des ressources humaines FLUNCH

Responsable des relations sociales FLUNCH


Organisations syndicales :



Monsieur DELAHAYE Philippe -> CFE/CGC

Monsieur DUBOIS Grégory -> CFDT

Monsieur STHROL Claude -> CFDT

Madame Isabelle BOMBARDIER -> CFTC

Madame Marie-José BIENVENU -> CGT

Monsieur Didier BOUROTTE -> CGT

Madame Safia BELANI -> FO

Monsieur Nicolas MILLARD -> FO

Madame Aurore FRANCHOMME -> FO



1. Agenda social 2021 :


Les priorités légales sont la négociation des accords :


- QVT (accord échu depuis plusieurs mois)

- Négociation des salaires (NAO)

- Intéressement

- GEPPMM (gestion des emplois, des parcours professionnels et de la mixité des métiers) (accord échu depuis novembre)

- Prévoyance (aucune renégociation depuis dix ans)

- Temps de travail


Autre :


- Dates des réunions ordinaires CSEC


On a proposé aux organisations syndicales de leur faire parvenir dans les jours qui viennent d'un agenda afin d'établir un planning qui débutera en janvier 2021.


2. Problématique paie :


Les organisations syndicales ont une nouvelle fois interpellé la direction sur les problématiques liées à la mise en place du dispositif Digiposte. En cas de problème on doit pouvoir consulter les fiches de paie de salariés en restaurant, ce qui n'est pas le cas actuellement. De plus il existe encore des salariés ne parvenant pas à accéder à leur bulletin de paie. On les dirige vers notre prestataire mais manifestement dans certains cas cela ne permet pas de résoudre le problème. Quelle solution peut-on proposer à ces salariés ? La direction ne propose pas selon nous de solutions concrètes à ce problème ! La CFDT a demandé que les restaurants recensent tous les cas afin de définir le nombre exact de salariés rencontrant cette problématique. La direction n'a pas donné une suite favorable à cette proposition estimant que c'est au salarié de se rapprocher de sa direction.


Nous estimons ne pas avoir obtenu de réponses satisfaisantes sur ce point !


Il faut pour les salariés rencontrant des problèmes insister auprès des directions ou ne pas hésiter à nous contacter afin que nous fassions remonter l'information.


3. L’entreprise a été très réactive afin de pouvoir bénéficier du dispositif de prise en charge par l'État de cinq jours de congés payés, mais cela aurait pu (du ?) se faire avec plus de dialogue… Ne peut-on pas éviter ce genre de situation afin que les élus ne soient pas sollicités dans l'urgence et que les organisations syndicales soient consultées sur de tels sujets ?


Par manque de temps ce point n'a pas été abordé.

4. La CFDT demande la négociation d'un accord permettant la monétisation des jours de congés payés afin de compenser les pertes de rémunération liées à l'activité partielle : Par manque de temps ce point n'a pas été abordé. 5. Quels dispositifs activés afin de promouvoir le centre d'appels RPS (risques psychosociaux) ?


Lors des réunions CSEE traitant de ce sujet en décembre le document transmis aux élus décrivant le dispositif ne comportait même pas le numéro de téléphone du centre d’appels (01.41.61.25.57) ! Par la suite une vidéo a bien été diffusée sur les groupes WhatsApp des restaurants mais tous les salariés n'y sont pas présents. Il existe une plaquette explicative qui doit être affichée dans tous les restaurants. Afin de s'en assurer, il serait judicieux de réintégrer ce point dans les ordres du jour quand les sites ouvriront de nouveau. De plus les directeurs devront lors des réunions de reprise communiquer sur l'existence et la raison d'être de ce dispositif. Néanmoins notre préoccupation concerne la situation actuelle de certains salariés qui souffrent du confinement ! Un courrier individuel ne peut-il pas leur être adressé ?


Par manque de temps ce point n'a pas été abordé.

6. Sur la paie de novembre, les salariés rémunérés en activité partielle à 8,03 €/heure se sont vus retirer la CSG/RDS, alors que cela devait être le minimum de rémunération, est-ce à cause de la gratification ?


Par manque de temps ce point n'a pas été abordé. 7. Comment est géré le temps de travail des agents de maîtrise et des cadres dans les restaurants et au siège (nombre d'heures, procédure de contrôle ?......) pendant cette période d'activité partielle ? Flunch va-t-il négocier la mise en place d'un accord régissant le télétravail ? Impose-t-on un quota d'heures aux salariés concernés ou cela correspond-il au temps de travail réel ? Les intéressés sont largement sollicités à tout moment par des emails ou des communications téléphoniques ou des visioconférences…. Certains d'entre eux estiment ne pas être rémunérés de tout leur temps de travail réel.


Oui l'entreprise souhaite négocier un accord traitant de ce sujet (se sera inclus dans le prochain accord QVT).


Pas de réponse pour les autres points de la question !


8. Vu la situation, il est fort probable que l'on doive avoir recours à l'activité partielle après le mois de janvier. En conséquence, pensez-vous négocier un accord d’activité partielle longue durée ?

Oui l'entreprise envisage de négocier un accord de ce type.


9. L’entreprise se basera-t-elle sur l’année 2019 pour le calcul des budgets œuvres sociales et fonctionnement des restaurants ? Les trésoriers devant établir un budget prévisionnel en début d'année ils doivent avoir un aperçu des budgets alloués pour leur CSEE :


Par manque de temps ce point n'a pas été abordé.

158 vues0 commentaire

Souscrire à notre Newsletter

  • White Facebook Icon