• Section Flunch CFDT

Compte-rendu de la négociation du 28 juillet 2021


Ce mercredi 28 juillet dernier 3e réunion de négociation concernant la négociation relative à l’activité partielle longue durée.


Une nouvelle fois la direction fidèle à elle-même n’a pas jugé utile de nous communiquer avant cette réunion un projet d’accord récapitulant les débats et les « avancées » de la réunion de négociation du 20 juillet 2021 dernier.


Nous avons néanmoins pris connaissance du document qui nous a donc été remis à notre arrivée.


Dans celui-ci toujours aucune évolution en ce qui concerne l’indemnisation des salariés. En effet Flunch maintient sa proposition de verser à ses salariés une indemnité horaire correspondant à 70 % de leur rémunération brute.


Aucune allusion ou évocation d’un seuil de déclenchement afin de déterminer quand l’entreprise pourra avoir recours à l’activité partielle.


Ce sujet avait pourtant été largement débattu et la proposition de la direction consistant à prendre comme seuil un déclenchement de l’activité partielle dès – 10 % de CA avait été vigoureusement refusée par l’ensemble des organisations syndicales. Doit-on en conclure que l’entreprise entend donc sur ce point précis imposer un accord unilatéral de l’employeur ?


Nous ne pouvions envisager cette finalité et après une suspension de séance l’intersyndicale a proposé la mise en place par restaurant d’un système de calcul de l’indemnité par palier :


- Maintien du salaire à 100 % si 20 % de l’activité en moins.

- 90 % du salaire si 20 % 30 % de l’activité en moins.

- 85 % au-delà de 30 % de l’activité en moins.


Nous avons également maintenu notre revendication visant à éviter que la gratification soit impactée par la mise en activités partielle des salariés.


La direction nous a écoutés et s’est déclarée ouverte à l’étude de ces propositions sans pour autant prendre le moindre engagement à ce sujet.


Nos interlocuteurs se sont montrés beaucoup plus catégoriques concernant la mobilisation d’une partie des congés payés, congés d’ancienneté et jours de repos (JRTT) avant ou pendant la mise en œuvre du dispositif dans la limite de 5 jours par tranche de 6 mois.


Avec la formation professionnelle, voici donc les principaux thèmes débattus lors de cette réunion.


La direction s’est engagée à étudier les propositions de l’intersyndicale. Nous attendons donc un projet d’accord avant la prochaine réunion de négociation prévue le 31 août prochain.



Équipe de négociation CFDT :


- DUBOIS Grégory délégué syndical central (Flunch Saint-Omer 62) ;

- GODFROY Dominic délégué syndical national (Flunch Nancy Laxou 54) ;

- JALES Nathalie déléguée syndicale nationale (Flunch Brive la Gaillarde 19) ;

- MEYER Virginie déléguée syndicale nationale (Flunch Tomblaine 54).

308 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout